Vaiteani - Signs

Signs, le nouvel album de Vaiteani

Vaiteani est de retour avec Signs, nouvel album qui marque un virage pop assumé. La sortie de ce nouvel album marque une nouvelle étape dans l’exploration de l’archipel sonore des Vaiteani. Depuis le cœur de l’île de Tahiti, le duo fait glisser de titre en titre son folk polynésien originel sur les sentiers de la pop fluorescente.

Ecouter les Vaiteani c’est comme voir de la neige tomber sur un lagon. C’est inattendu et c’est beau. On retrouve le duo avec son second album Signs.

L’album Signs est donc la nouvelle escale de Vaiteani et elle nous dévoile une facette sensible, envoûtante, sublime du duo. Leurs notes nous transportent, nous séduisent, nous bouleversent. Il y a dans leur musique quelque chose d’émouvant et de magnifiquement beau. Avec leur premier album, ils nous ont conviés dans leur monde : des chansons folk en tahitien et en anglais, loin de tout cliché. Un timbre de voix et des mélodies dont il est impossible de douter de la sincérité. Des textes forts mis en valeur par des arrangements qui rappellent la dentelle des élégantes robes que porte la chanteuse lors de ses concerts. La scène a d’ailleurs révélé que le couple savait partager son univers avec un public souvent conquis dès les premières notes.

Voici la vidéo d’Homai :

A découvrir, le clip de Vaiteani – Signs (Official Video) :

Et la vidéo d’Embrace :

Aujourd’hui, les Vaiteani évoluent et font glisser leur « folk polynésien » originel sur les sentiers de la pop fluorescente. Une transposition accomplie avec beaucoup de grâce qui demeure fidèle à l’adn du duo. Toujours l’anglais parfait et le tahitien ancestral pour parler. Des chansons comme les îles d’un archipel, qui nous invitent à monter sur une pirogue double et naviguer dans les eaux chaudes du Pacifique pour les découvrir. Les amoureux savent s’entourer. Ils collaborent à nouveau avec le réalisateur artistique David Grumel (The Pirouettes, Neeskens) avec qui ils co-réalisent le disque et sollicitent pour leur unique reggae « Angry » le producteur Manjul qui, depuis son studio Humble Ark à Bamako, s’impose comme l’un des maîtres du genre.

Lien officiel

...

This is a unique website which will require a more modern browser to work!

Please upgrade today!