Ibrahim Maalouf

Ibrahim Maalouf revient le 25 septembre avec deux albums très personnels qui sortent le même jour et sont des hommages aux femmes. Red & Black Light est une ode à la femme d’aujourd’hui et à son rôle fondamental dans l’espoir d’un avenir meilleur. Axé sur une esthétique très actuelle, électro, voire pop, cet album contient des compositions d’Ibrahim Maalouf et une reprise de Beyoncé. Kalthoum, quant à lui, célèbre les femmes qui ont bouleversé le cours de l’histoire, et en particulier une figure emblématique, véritable monument de l’histoire du peuple arabe, Oum Kalthoum. Ibrahim Maalouf y « transcrit » avec le pianiste Frank Woeste dans un jazz métissé et innovant l’un des plus grands succès de la diva égyptienne : « Alf Leila Wa Leila » (« Les Mille et une Nuits »).

« KALTHOUM » est une célébration des femmes qui ont bouleversé le cours de l’histoire et dont l’influence artistique a eu un impact jusque dans nos vies actuelles. J’ai donc choisi une figure emblématique, véritable monument de l’histoire du peuple arabe, et qui est par ailleurs la voix que j’ai le plus écoutée depuis ma toute petite enfance : Oum Kalthoum.

Avec le pianiste Frank Woeste nous avons « traduit » dans un jazz assez conventionnel, mais nous l’espérons innovant de par son métissage, l’un des plus grands succès de la diva égyptienne : « Alf Leila Wa Leila » ( « Les Mille et une Nuits »). Cette chanson de 1969 composée par Baligh Hamidi est une suite d’environ une heure (comme souvent à cette époque), avec un refrain de 3 minutes et des couplets allant de 5 à 25 minutes. L’improvisation, dans la version originale comme dans cette version-ci, tient une place importante, mais cette suite est surtout une succession de tableaux dont la mise en scène fût passionnante à retranscrire.

Enregistré et mixé à New York avec la même équipe que l’album « Wind » (2011) qui était également un hommage (à Miles Davis), c’est en toute logique que j’ai envisagé « Kalthoum » comme une continuité de cette belle aventure discographique avec Larry Grenadier (Contrebasse), Clarence Penn (Batterie), Mark Turner (Saxophone) et Frank Woeste (piano).

×

Comments are closed.